L'essence de l'Etre

A TRAVERS LA SYMBOLIQUE DES OS


Ma pratique m'amène à m'intéresser à la symbolique du corps.

Loin de vouloir "cataloguer" tel un dictionnaire une pathologie, un sens, une définition, ma recherche est plutôt la lecture symbolique avec les outils qui me passionnent comme l'étymologie, l'approche par la langue sacrée qu'est l'hébreu et les fondements de notre tradition spirituelle occidentale. Tout ceci dans le but de m'approcher le plus possible à la découverte des clés du chemin initiatique. Je vous propose ici un petit développement autours de l'os.


Les os s'inscrivent dans un univers complexe. D'abord par leurs nombres ainsi que par leurs formes.

On dit d'eux qu'ils sont notre charpente, notre structure.

Ils sont notre "centre". C'est à partir d'eux que tous se "structure", nos muscles, tendons, organes ...


Et que sont ces os ? Au niveau organique, ils sont composés de tissus durs (l'extérieur) et de tissus mous (intérieurs). Je vous passe tous les détails physiologie et anatomique :)

La partie dure de l'os invite à se questionner sur ce qui est "durable", "solide", "stable". Qu'est ce qui au fond de moi structure mon Etre, solidifie ma vie ? Comment j'honore mon authenticité ?

Et au contraire on peut se questionner sur ce qui ronge nos os.

C'est dans le proverbe 14:30 que l'on peut trouver une réponse. Un coeur calme est la vie du corps, Mais l'envie est la carie des os. L'envie, la jalousie sont ce qui carient les os. Une réponse serait de retrouver ce calme dans la vie, ce retour à soi, à ce qui est "notre" vie, ce qui "nous" correspond et de ne plus jalouser l'autre ou s'identifier à l'autre.


Puis à l'intérieur nous retrouvons une cavité dans laquelle la moelle osseuse est protégée. Mais qu'est ce que cette moelle ? Elle est une partie molle, spongieuse et elle fabrique nos cellules sanguines. Elle est donc formée de creuséité, de petits trous.

La moelle en analyse kabbalistique porte la guématria 48 ce qui la relie aux mots "étoile" et "espérer".

Est ce que cette moelle composée de trous, de canaux, ne ressemble t'elle pas à un ciel étoilé ? et qu'est ce qui circule dans ces trous si ce n'est la lumière de la Présence/de la Source qui nous apporte l'espoir ? l'espoir à une reliance à plus grand que soi ? ne sommes nous pas là dans le plus intime de notre intime, à ce qu'il y a de plus profond en nous ?


J'avais envie par cet article de pointer ce centre et son invitation à ce retour à nos profondeurs, à notre charpente. L'os nous dit : regarde au plus profond de toi, intériorise toi, sois à l'écoute de ton centre. Ce n'est qu'à partir de là, de cet endroit que l'on va vers les autres. A partir de cette expérience du silence en soi que l'on peut exprimer notre essence profonde dans le monde.


Que ces os/hauts soient parleurs !


Bien à vous

Katia Meyer






42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout