• Katia Meyer

Donnons du sens à nos somatisations

Mis à jour : il y a 2 jours


L'origine de nos troubles ou de nos maladies sont multiples.

Notre métabolisme, la structure du corps, notre émotionnel, le transgénérationnel, la pollution, notre mode de vie ..


Pour ma part, je vous propose de prendre du temps pour comprendre, apprendre et intégrer ce qui se joue dans votre vie.



Le point de départ


Une émotion non vécue, non exprimée, non reconnue ... est le point de départ de la somatisation. C'est comme si cette émotion "orpheline" va glisser, être avalée, déposée vers un organe. Ainsi elle devient "séparée" de sa source donc de son origine, du pourquoi elle existe et avec le temps ... nous l'oublions et nous n'en avons plus conscience.

Ces émotions enfouies et "orphelines" sont complexes. Elles viennent souvent "sauver" l'image que l'on a de nous-même.

Nous évitons de nous exprimer par peur de ne pas être conforme avec l'image que nous avons de nous, ou ce que nous pensons de nous. Par exemple, on ne dit pas certaines choses, ce n'est pas "bien", je suis une personne bien, je ne dois pas dire ceci ou cela, regardez comme je suis "professionnel" je ne réponds pas à mon supérieur .... Une autre raison qui peut venir de nos difficultés à nous exprimer c'est de ne pas savoir comment faire, nous n'avons pas été "éduqué" sur le comment dire.

Le problème c'est que ces émotions nous allons les ressasser, nous refaire le film de ce que nous aurions du dire, faire ... et finalement les "avaler".


Nos somatisations peuvent aussi voyager dans le temps et venir du transgénérationnel. Si dans une histoire/trame familiale il y a une déchirure celle-ci peut se retrouver "héritée". Il s'agit là de l'interdépendance dans laquelle nous sommes tous et tout le temps mais qui peut être aussi source de somatisation. Briser la glace, parler et conscientiser ces chemins de vie aident à la guérison.


1er enseignement

Nos somatisations nous invitent à travailler le regard que l'on porte sur soi. Sortir de nos identifications, de nos croyances. C'est le "qui-suis-je ?" comment je me vois dans mon rôle de mère/père, dans mon activité professionnelle ... Qui je pense être ? qui je pense que je devrais être ?Comment je m'identifie à mes rôles ? Suis-je toujours en lien avec ce que je pense ?

Faire régulièrement ce ménage va nous ouvrir à plus de cœur, à plus de fluidité, à de nouvelles terres en nous.


2ème enseignement

VA écouter ton corps !

Le langage du corps, notre besoin de laisser de la place à nos ressentis, se reconnecter à lui, à ce qui a été vécu et à comment cela est dit dans notre corps. Nos somatisations sont une invitation à revenir vers nous, à prendre du temps pour notre corps. C'est un "jeux/je" de piste afin de remettre dans la conscience le ou les émotions orphelines... de partir à leur rencontre.


Il existe bien entendu pleins de livres ou de schémas qui cataloguent les maladies, les organes et le sens des maladies. J'aime mieux vous proposer mon écoute, vos mots, vos parcours de vie, vos émotions, vos désirs et mes mains pour un toucher énergétique et bienveillant.


Le sens de la maladie (le mal à dit) a donc pour finalité de 1) réparer l'image que l'on a de soi et 2) de nous ramener vers nous, vers l'Amour et à libérer ce qui fait obstacle à l'expression de soi et à l'éveil de soi.


Une dernière chose que j'ai apprise lors du séminaire cité ci-dessous. Le Cerveau et la peau ont le même feuillet embryonnaire. On peut donc dire que la peau c'est du cerveau déployé ! cette affirmation permet de mieux comprendre pourquoi des soins du toucher comme ceux que pratique soutiennent vos traversées, vos prises de conscience et vos libérations.


Et finalement, j'aimerai vous rappeler qu'être "malade" n'est pas un échec. La maladie fait partie de nos vies. Il n'y a pas de notion de "fautes" ou de culpabilité à avoir. Lorsque l'on arrive à décoder le sens on sort du symptôme. Est ce que cela guéri ? des fois oui des fois non mais ce qui se guéri est au delà de la maladie.


Je vous invite à parler, à rencontrer vos émotions, à partager vos difficultés ou expériences de vie.

Je vous invite à réfléchir sur le qui-suis-je face à ce que j'ai vécu ? à lâcher prise sur ce qui ne vous appartient pas, à vous choisir, à oser chercher le sens, à retrouver le pilotage de votre vie, à oser le retournement vers l'Amour.


Bien à vous,


Katia Meyer



Cet article est inspiré en partie à la suite du séminaire animé par Olivier Soulier et Philippe Dransart (médecins et homéopathes) - mai 2021


Posts récents

Voir tout